Vos coups de coeur 

  • Rahel et Estha Kochamma, deux jumeaux de huit ans, vivent en Inde, entourés de leur grand-mère, Mammachi, qui fabrique des confitures trop sucrées, de l'oncle Chacko, un coureur de jupons invétéré, esprit romantique converti au marxisme pour les besoins de son portefeuille, de la grand-tante Baby Kochamma, qui nourrit un amour mystique pour un prêtre irlandais, et de leur mère Ammu, désertée par son mari, qui aime secrètement Velutha, un Intouchable. Un drame va ébranler leur existence et les séparer. Comment réagir quand, à huit ans, on vous somme de savoir « qui aimer, comment et jusqu'où » ? Comment survivre quand, après un événement affreux dont on a été témoin, on vous demande de trahir la vérité pour l'amour d'une mère ?
    Un récit envoûtant, plein d'humour et d'émotion, servi par une écriture neuve et poétique, qui recrée le monde de l'enfance - celui de l'imaginaire et de la liberté.

  • Et si notre civilisation s'effondrait ? Non pas dans plusieurs siècles, mais de notre vivant. Loin des prédictions Maya et autres eschatologies millénaristes, un nombre croissant d'auteurs, de scienti?ques et d'institutions annoncent la ?n de la civilisation industrielle telle qu'elle s'est constituée depuis plus de deux siècles. Que faut-il penser de ces sombres prédictions ? Pourquoi est-il devenu si dif?cile d'éviter un tel scénario ?
    Dans ce livre, Pablo Servigne et Raphaël Stevens décortiquent les ressorts d'un possible effondrement et proposent un tour d'horizon interdisciplinaire de ce sujet - fort inconfortable - qu'ils nomment la « collapsologie ». En mettant des mots sur des intuitions partagées par beaucoup d'entre nous, ce livre redonne de l'intelligibilité aux phénomènes de « crises » que nous vivons, et surtout, redonne du sens à notre époque. Car aujourd'hui, l'utopie a changé de camp : est utopiste celui qui croit que tout peut continuer comme avant. L'effondrement est l'horizon de notre génération, c'est le début de son avenir. Qu'y aura-t-il après ? Tout cela reste à penser, à imaginer, et à vivre.

    Postface d'Yves Cochet, ancien ministre de l'Environnement et président de l'Institut Momentum.

  • J'écris de chez les moches, pour les moches, les frigides, les mal baisées, les imbaisables, toutes les exclues du grand marché à la bonne meuf, aussi bien que pour les hommes qui n'ont pas envie d'être protecteurs, ceux qui voudraient l'être mais ne savent pas s'y prendre, ceux qui ne sont pas ambitieux, ni compétitifs, ni bien membrés. Parce que l'idéal de la femme blanche séduisante qu'on nous brandit tout le temps sous le nez, je crois bien qu'il n'existe pas. V.D. En racontant pour la première fois comment elle est devenue Virginie Despentes, l'auteur de Baise-moi conteste les discours bien-pensants sur le viol, la prostitution, la pornographie. Manifeste pour un nouveau féminisme.

  • Pozla nous invite à nous plonger dans le témoignage brut d'une épreuve de vie, où le dessin, puissant analgésique, apporte un discours qui dépasse le verbal et où chacun peut retrouver ou entrevoir l'impact de la maladie sur le corps, la psyché, la vie. Une BD hybride et très personnelle, traitant de la maladie au quotidien, de ses absurdités et de son humanité, le tout saupoudré d'humour et d'autodérision.

    Sur commande
  • Sara Lindqvist, 28 ans, habite Haninge en Suède. Amy Harris, 65 ans, vit dans l'Iowa. Suite à un échange épistolaire de deux années, la jeune femme se décide à rendre visite à Amy, mais à son arrivée, elle apprend avec stupeur son décès. Perdue dans la petite ville américaine de Broken Wheel, elle rencontre plusieurs personnes qui l'aident à monter une librairie.

    Sur commande
  • Un professeur danois obtient sa mutation au Groenland et se heurte au choc des cultures. Le roman dénonce, avec un humour irrésistible, les méfaits de la colonisation du Groenland par le Danemark.
    Martin, un instituteur danois en milieu de carrière, demande sa mutation dans la province la plus septentrionale du Danemark, le Groenland. Et parmi les postes qu'on lui propose il choisit un hameau, Nunaqarfik, à 500 km au nord du cercle polaire. Il y débarque en même temps qu'un lycéen groenlandais, Jakúnguaq, qui, selon le système éducatif en cours, vient de passer une année au Danemark et rentre au pays.
    Nous sommes dans les années 1970. Martin arrive au Groenland avec son baluchon d'idées préconçues, de mauvaise conscience coloniale et de bonnes intentions. Que très vite ses amis groenlandais mettront à mal : Gert l'imprévisible, qui commence par lui vendre des chiens qui ne lui appartiennent pas ; Pavia, le pochard invétéré, qui voit dans sa puissante BSA Lightning 650 cm3 (par ailleurs tout à fait incongrue sur les glaces arctiques) une planche de salut ; Jakúnguaq l'adolescent perturbé par son séjour en métropole ; la belle Naja, qui partagera ses nuits sous les peaux de bêtes.
    Confronté au choc des cultures, à l'inadéquation du système éducatif danois dans un territoire si différent, Martin va s'éprendre de la réalité de ce pays et de ses habitants, dans leur splendeur et dans leurs drames. C'est là qu'il apprendra à admettre ce qui est incompréhensible, à aimer ce qui est, sans se préoccuper de ce qui aurait pu être (ímaqa en inuit signifie "peut-être"). C'est là qu'il trouvera tout ce dont il rêvait : l'aventure, l'immensité et l'amour.
    Habité d'une passion sincère et contagieuse pour le Groenland, Flemming Jensen traite ici d'un sujet grave - celui d'un Groenland dont toutes les valeurs ont été bouleversées par la colonisation danoise et qui commence enfin, dans les années 1970, à se réapproprier son héritage culturel - avec un humour dévastateur qui n'est pas sans évoquer Jørn Riel.

  • Dans l'Allemagne de 1913, dans l'apparat d'une grande somptueuse maison bourgeoise, maîtres et domestiques se croisent et se côtoient, partageant joies, drames, secrets et amours interdites. La jeune orpheline Marie occupe le poste de femme de ménage dans l'imposante résidence de la famille industrielle Melzer. Alors que Marie cherche sa place parmi les domestiques, l'agitation règne lors de la saison du bal hivernal : Katharina, la belle et plus jeune fille des Melzers, doit être introduite en société lors de la saison du bal hivernal. Seul Paul, l'héritier de la famille, se tient à l'écart et préfère sa vie étudiante à Munich - jusqu'à ce qu'il rencontre Marie ...Tandis que la guerre approche, petite et grande histoire se mêlent, palpitantes, pour nous plonger au coeur d'une saga inoubliable.

    Sur commande
  • Quand Louis retrouve un soir sa voisine Denise, 97 ans, inanimée sur le palier, il ne se doute pas que c'est l'ensemble de la vie de cet immeuble cossu qu'il va chambouler !

    Attendris par la petite vieille dame habitant au 6e étage, sous les combles, qui ne veut en aucun cas aller en maison de retraite, tous les voisins se mobilisent pour l'aider. Petit à petit, ceux qui se disaient à peine bonjour dans l'ascenseur apprennent à se connaître, à s'entraider, à rejeter leurs préjugés et à devenir une grande famille ! Mais un mystère plane : qui est vraiment Denise ? Quelle est l'histoire de cette petite vieille dame qui est née pendant la révolution bolchevique et a rejoint la Résistance durant la Seconde Guerre mondiale ? Peu à peu, celle-ci dévoile à son entourage des pans de son passé, une vie tout aussi insoupçonnable que sa véritable identité... De Saint-Pétersbourg à Paris en passant par Lourdes, voici le destin hors du commun d'une femme emportée par les tourments de l'Histoire.

    Sur commande
  • Mary est âgée, sa santé se dégrade. Elle décide de passer ses derniers jours à Bruny, île de Tasmanie balayée par les vents où elle a vécu ses plus belles années auprès de son mari, le gardien du phare. Les retrouvailles avec la terre aimée prennent des allures de pèlerinage. Entre souvenirs et regrets, Mary retourne sur les lieux de son ancienne vie pour tenter de réparer ses erreurs. Entourée de Tom, le seul de ses enfants à comprendre sa démarche, un homme solitaire depuis son retour d'Antarctique et le divorce qui l'a détruit, elle veut trouver la paix avant de mourir. Mais le secret qui l'a hantée durant des décennies menace d'être révélé et de mettre en péril son fragile équilibre.
    Une femme au crépuscule de sa vie, un homme incapable de savourer pleinement la sienne, une émouvante histoire d'amour, de perte et de non-dits sur fond de nature sauvage et mystérieuse.
        « Absolument sublime. » Gérard Collard, librairie La Griffe noire.

  • Le succès littéraire de Raphaëlle Giordano enfin adapté en bande dessinée !
    Un roman graphique qui fait un bien fou au moral !

    Camille, femme active, mariée et mère de famille a tout, semble-t-il, pour être heureuse. Pourtant, elle se sent coincée dans cette routine qu'est devenue sa vie...
    Ce qu'elle voudrait, c'est retrouver le chemin de la joie et de l'épanouissement.
    Un soir, suite à un accident de voiture, elle fait la connaissance de Claude, routinologue.
    Cette lumineuse rencontre va bouleverser sa vie et celle de sa famille.

  • Elles sont trois : Véra, sa fille Nina, sa petite-fille Guili, soudées par les liens du sang et déchirées depuis des décennies par un terrible secret. Le jour du quatre-vingt-dixième anniversaire de Véra, célébré avec faste au kibboutz, Guili, brûlant de mettre au jour l'histoire de sa famille, décide de tourner un film sur sa grand-mère. Et voici les trois femmes embarquées pour un long voyage vers la Croatie natale de Véra et ses lieux de souffrance. Pendant leur périple, celle-ci livre pour la première fois le récit de son existence. Que s'est-il réellement passé, lorsqu'elle a été condamnée à trois ans de travaux forcés sur l'île-goulag de Goli Otok par la police secrète de Tito ? Et pourquoi, refusant de trahir la mémoire de son mari Milosz, exécuté comme espion stalinien, a-t-elle dû abandonner sa fille Nina, alors âgée de six ans, laquelle, jamais remise de la blessure, a abandonné plus tard sa propre fille, Guili ? C'est par la voix de cette dernière et l'écho de quelques autres que nous cheminons à rebours, sur les traces d'un destin tragique, à la croisée de ces moments de l'Histoire qui forcent les individus à faire des choix impossibles.

    Le douzième roman de David Grossman explore de façon magistrale les rapports mère-fille, la question du silence et de la transmission. Au fil des révélations, le livre nous emporte dans un crescendo qui culmine avec une rare intensité émotionnelle et s'achève avec grâce sur le pardon, dans un élan d'amour et de compassion.

    Sur commande
  • Malgré le naufrage et la multiplication des alertes, le cap est à ce jour inchangé : c'est l'adaptation de toutes les sociétés au grand jeu de la compétition mondiale. Une marée de gilets jaunes a pourtant surgi sur le pont, bientôt rejointe par d'innombrables mutineries pour défendre les retraites, l'éducation et la santé. Reste, pour aller du cap aux grèves, à conjurer l'obsession du programme et du grand plan, qui paralyse l'action. Et à passer de la mobilisation virtuelle des écrans à la réalité physique des luttes et des lieux.
    À travers le récit de son propre engagement, Barbara Stiegler dit la nécessité de réinventer notre mobilisation là où nous sommes, en commençant par transformer les endroits précis et concrets de nos vies.

    Sur commande
  • Nord-est

    Antoine Choplin

    On a ouvert les portes. Si ce n'est la lassitude des corps accumulée depuis toutes ces années, rien n'empêche plus ces hommes et ces femmes de quitter le camp. Ils sont libres. La plupart restent là pourtant, espérant l'arrivée d'hypothétiques camions. Quelques autres, sous l'impulsion du robuste Garri, entreprennent de partir à pied. Il s'agira pour eux de rejoindre les plaines du Nord-Est, là où il se pourrait que tout soit encore comme avant, et qu'une vie nouvelle puisse s'y reconstruire. Enfin, cela reste à vérifier.
    En tout cas, avant cela, il faudra bien franchir les longs plateaux, les villages dévastés, et surtout, la barrière redoutable des hautes montagnes...
    Nord-Est est le récit d'une expédition, aux ressorts profondément humains, entre fable et western métaphysique.

    Sur commande
  • Il y a ce goût de sel et d'embruns, ce vent qui met la pagaille et donc remet tout en ordre. Il y a la voix de ce vieil homme qui nous raconte son histoire et celle des autres, qui parle de vivre ensemble, mais surtout qui cherche ses mots aux accents de son émotion pour comprendre un monde où le langage se manipule pour changer les idées.
    Traité sous la forme de la transmission orale, l'auteur nous offre une oeuvre qui s'inscrit dans la lignée des grandes dystopies telles 1984 et Matin Brun. Mais là où ces histoires nous condamnent à subir un demain qui s'écroule, L'homme qui n'aimait plus les chats est bien plus qu'une utopie, c'est un possible, un autrement :
    Un aujourd'hui déjà en train de se relever.

    Sur commande
  • Teresa et Angelina sont deux soeurs que tout oppose : Teresa est délicate et silencieuse tandis qu'Angelina, sa soeur cadette, est impertinente et curieuse. Toutes deux grandissent dans l'Italie des années 1940, au coeur des Pouilles, entourées de leur père et de leur mère Caterina, à la beauté incomparable.
    Lorsque leur père part à la guerre, leur mère comprend que cette beauté sera sa principale arme pour subvenir à leurs besoins. Elle cède alors à un terrible compromis, sans savoir que celui-ci viendra réveiller la malalegna : ce bavardage incessant et empoisonné des commères, véritable malédiction qui tourmente le village depuis la nuit des temps. Le concert de chuchotements qui serpente de porte en porte se propagera alors jusqu'à atteindre ses filles, Teresa et Angelina, déterminant à jamais leur destin.

    Sur commande
  • Jolene n'est pas la plus belle, pas la plus fine non plus. Et pas forcément la plus sympa. Mais lorsqu'elle arrive dans cet hôtel, elle est bien accueillie. Un hôtel ? Plutôt une pension qui aurait ouvert ses portes aux rebuts de la société : un couple d'anciens taulards qui n'a de cesse de ruminer ses exploits, un ancien catcheur qui n'a plus toute sa tête, une jeune homme simplet, une VRP qui pense que les encyclopédies sauveront le monde et un chanteur qui a glissé sur la voie savonneuse de la ringardisation.
    Ce petit monde vivait des jours tranquilles jusqu'à ce que Jolene arrive. En quelques mois à peine, l'hôtel devient le centre de l'attention et le quartier général d'une révolte poétique, à l'issue incertaine.

    Sur commande
  • « Votre père souhaitait pour vous un mariage qui fît honneur à votre personne et à l'Aquitaine, tout en vous hissant jusqu'aux plus hautes dignités. Il désirait également la sécurité et la paix pour vous-même et vos terres. Avant de partir, il a demandé au roi de France d'assurer votre sauvegarde. Dans ce but, il a arrangé un mariage entre vous et Louis, son héritier. Un jour, vous serez reine de France et, si Dieu le veut, à l'origine d'une dynastie de souverains dont le royaume s'étendra de Paris aux Pyrénées. ».

    Jeune, belle et vive d'esprit, Aliénor est promise à un somptueux avenir en tant que future duchesse d'Aquitaine. Mais lorsque son père meurt subitement lors de l'été 1137, elle rentre du jour au lendemain dans l'âge adulte. Contrainte d'épouser le jeune prince Louis de France, Aliénor peine à s'accoutumer à son nouveau rôle tandis qu'ils accèdent tous deux au trône de France. Aliénor devra désormais renoncer à la vie qu'elle a menée jusque-là pour affronter les intrigues de la Cour.

    Sur commande
  • Didier van Cauwelaert Un aller simple Aziz est né en France, de parents inconnus. Recueilli par les Tsiganes des quartiers nord de Marseille, il a grandi sous la nationalité marocaine, n'ayant pas les moyens de s'offrir un faux passeport français. Profes-sionnellement, il s'est spécialisé dans les autoradios : il les vole et les revend.
    Sa vie bascule le jour où le gouvernement décide une grande opération médiatique de retour au pays. Le voilà confié à un jeune et idéaliste « attaché humanitaire », chargé d'aller le « réinsérer dans ses racines », et qui lui demande où se trouve son lieu de naissance. Le doigt d'Aziz montre au hasard, sur la carte du Maroc, une zone vierge du Haut-Atlas. Et l'aventure commence.
    Avec ce voyage initiatique, cette histoire d'amitié imprévisible entre deux êtres qui n'auraient jamais dû se rencontrer, Didier van Cauwelaert nous donne un roman drôle et poignant, qui a obtenu le prix Goncourt en 1994.

    Impertinence, émotion, rapidité. C'est merveilleusement écrit.

    François Nourissier, Le Point.

    Un chef-d'oeuvre d'ironie, mêlant constamment le rire et les larmes.

    Jacqueline Piatier, Le Monde.

    Sur commande
  • « «Tu n'auras jamais de mari avec tes genoux écorchés, tes cheveux en bataille et ta folie des livres», déclarait-elle. Elle ne soupçonnait pas que, la guerre venue, il y aurait pires obstacles que les livres et les écorchures pour empêcher Violet de trouver un mari. » 1932. Violet Speedwell est l'une de ces millions de femmes anglaises restées célibataires depuis que la Première Guerre mondiale a décimé toute une génération de fiancés potentiels.
    Méprisées dans les journaux, tolérées par les familles malgré une condescendance exaspérée, elles vivent à une époque où les attentes de la société quant à l'avenir des femmes sont des plus rigides. Des attentes que Violet est sur le point de faire voler en éclats.
    En quittant Southampton et sa mère acariâtre pour s'installer à Winchester, où elle continue de travailler comme dactylo pour une compagnie d'assurances, elle espérait trouver de nouveaux amis, une nouvelle vie.
    En s'arrêtant dans la cathédrale un jour qu'elle est partie acheter un ruban de machine à écrire, elle découvre un cercle de brodeuses occupées à confectionner des coussins et agenouilloirs.
    Violet, qui n'était pas particulièrement douée pour la couture, y trouvera l'amitié, le soutien et la créativité capables de rivaliser avec le dédain et les préjugés.
    En toile de fond, la montée du fascisme sur le continent :
    Hitler arrive au pouvoir en Allemagne...
    Dans ce monde encore hostile aux femmes, Violet n'a d'autre choix que de s'affirmer. Son histoire s'inspire de celle de Louisa Pesel, la fondatrice du cercle des Brodeuses de la cathédrale de Winchester.

    Sur commande
  • Quatre amis séjournaient sur une île. L'un d'eux tomba de la falaise Et il n'en resta plus que trois...

    Au large des côtes de l'Islande, l'île d'Ellidaey abrite la maison la plus isolée au monde. C'est sur cette terre sauvage que quatre amis ont choisi de fêter leurs retrouvailles. Mais, après la chute mortelle de l'un d'entre eux, la petite escapade tourne au drame. L'inspectrice Hulda, quinze ans avant les événements survenus dans La Dame de Reykjavík, n'a qu'une ambition : découvrir la vérité.

    Pas du genre à compter ses heures, Hulda ne prendrait-elle pas l'affaire trop à coeur ? Elle n'a jamais connu son père et a toujours entretenu avec sa mère une relation en dents de scie. Une vie de famille tellement chaotique que son job semble la seule chose capable de la rattacher à la réalité... Mais sur l'île d'Ellidaey plane une atmosphère étouffante. Les fantômes du passé ressurgissent.

    Sur commande
  • Et si tout ce que vous croyiez être - votre corps, votre esprit, vos émotions, vos conditionnements - n'était pas ce que vous êtes vraiment?? Si ce n'était qu'une image façonnée par de fausses identifications, de vieilles habitudes et des croyances illusoires??
    Avec ce livre inspirant, Mooji nous donne l'opportunité de découvrir notre vraie nature?: la pure conscience. Il nous révèle ainsi l'amour et la liberté infinis de notre être essentiel.
    Lors de rencontres (satsangs) de plus en plus nombreuses à travers le monde, cet enseignant remarquable, grâce à sa rare capacité de rendre clair l'Ineffable, grâce aussi à son humour et à son charisme exceptionnel, a ouvert les yeux de milliers de personnes sur la Vérité qui se trouve en nous tous.
    Un livre unique pour s'éveiller à l'Absolu.

    Sur commande
  • La vie en abondance

    Irene Grosjean

    • Biovie
    • 30 Janvier 2020

    Lorsqu'elle n'est pas en en conférence ou en stage en Grèce, en Belgique ou encore au Maroc, où elle a insufflé la création d'un centre de stages et de séjours "au cru" dans le désert, Irène exerce la naturopathie à Graveson, en Provence. Elle partage volontiers sa passion pour la vie avec un grand V, et ses vidéos totalisent plus de 5 millions de vues sur YouTube et Facebook. Cet ouvrage est la quintessence de toutes ses années de pratique, une ode à la bonne santé, à travers le bon sens d'une femme, mère et grand-mère d'un âge plus que respectable dont la vitalité débordante est la démonstration même de son message.

    "Que l'aliment soit ton seul remède !", professait Hippocrate.

    A l'heure où de plus en plus d'interrogations naissent dans l'esprit du grand public, quant à la composition et la qualité de son alimentation, s'inviter à la table d'Irène Grosjean est un bain de vitalité.

    Et ce n'est pas une figure de style : naturopathe diplômée, cette énergique jeune dame de quatre vingt huit printemps a consacré sa vie à la santé naturelle et l'alimentation vivante, cumulant des résultats saisissants et une expérience colossale.

    "Vivante"... c'est le premier qualificatif qui vient en tête, à côtoyer Irène. Son énergie semble inépuisable ! C'est qu'elle la puise directement à sa meilleure et intarissable source : la nature.

    Les plus fins gourmets et les plus grands gourmands seront comblés par la richesse de la "crusine" d'Irène, végétalienne et sans cuisson. Les plus fatigués recouvreront énergie et performances en appliquant ses préceptes de naturopathie. Dans ce livre lumineux et gorgé de saveurs comme d'enthousiasme, Irène a synthétisé son savoir-faire médicinal et son savoir-vivre culinaire. Elle rend à notre alimentation sa place centrale, fondamentale, et nous propose rien de moins que la maîtrise de notre bien-être et de notre santé." Damien Artero, réalisateur

  • En 1912, alors que New York est sous le choc du naufrage du Titanic, la dame de compagnie Jane Prescott se rend à Long Island avec la famille Benchley. Leur fille, Louise, va épouser William Tyler et la cérémonie se tiendra chez son oncle et sa tante. Les Tyler sont un couple célèbre et glamour, au passé fait de voyages et d'aventures. Aujourd'hui, Charles Tyler est connu pour traquer la mafia italienne, La Main noire, et sa femme Alva est devenue femme au foyer.
    Là-bas, Jane se rapproche rapidement de la nourrice des enfants du couple, Sofia, une jeune italo-américaine. Mais, au cours d'une nuit chaude et étouffante, elle est réveillée par un cri dans la nursery, et s'y précipite pour découvrir Sofia assassinée, et la fenêtre, toujours soigneusement verrouillée sur ordre des Tyler, qui craignent les représailles de la mafia, grande ouverte.
    Les Tyler sont rapidement convaincus qu'il s'agit d'une tentative d'enlèvement de leur bébé qui aurait mal tourné. Mais Jane commence à investiguer de son côté pour rendre service à son ami, le journaliste Michael Behan, qui sait qu'elle a une position privilégiée pour observer les conflits et découvrir les secrets qui peuvent se cacher sous la surface de cette riche et secrète maisonnées. Le meurtre de Sofia était-il un dommage collatéral des tensions sociales de New York ? Ou ce crime était-il beaucoup plus personnel ?

empty