• Nord-est

    Antoine Choplin

    On a ouvert les portes. Si ce n'est la lassitude des corps accumulée depuis toutes ces années, rien n'empêche plus ces hommes et ces femmes de quitter le camp. Ils sont libres. La plupart restent là pourtant, espérant l'arrivée d'hypothétiques camions. Quelques autres, sous l'impulsion du robuste Garri, entreprennent de partir à pied. Il s'agira pour eux de rejoindre les plaines du Nord-Est, là où il se pourrait que tout soit encore comme avant, et qu'une vie nouvelle puisse s'y reconstruire. Enfin, cela reste à vérifier.
    En tout cas, avant cela, il faudra bien franchir les longs plateaux, les villages dévastés, et surtout, la barrière redoutable des hautes montagnes...
    Nord-Est est le récit d'une expédition, aux ressorts profondément humains, entre fable et western métaphysique.

    Sur commande
  • Guernica, avril 1937. Tandis que la ville toute entière tremble dans la crainte de l'arrivée des nationalistes, le jeune Basilio peint. Il peint des hérons cendrés. Pourtant, le jeune peintre autodidacte ne se sent pas extérieur au conflit : il a même cherché en vain à s'enrôler dans l'armée républicaine. C'est tapi dans les marais, occupé à finir la toile qu'il a promis d'offrir à la belle Celestina, qu'il entend les premiers bombardiers allemands sillonner le ciel.

    Sur commande
  • La nuit tombée

    Antoine Choplin

    Tchernobyl, 1988. Deux ans après l'accident nucléaire, Gouri le poète revient dans la région du drame. Sur sa moto, il traverse les zones irradiées, interdites, ravagées. Il retrouve des amis, des souvenirs. Son ami Iakov est à l'agonie : liquidateur, il a nettoyé les zones radioactives et a été contaminé.
    Mais Gouri ne peut rester. Il a une mission. Témoin de l'existence de sa fille tuée par la catastrophe, une porte marquée de notes et de graffitis l'attend chez lui, à Pripiat, ville fantôme.

    Sur commande
  • Chef du bureau des dessins de Terezin, Bedrich Fritta est contraint d'honorer les commandes des nazis : plans d'architecture, travaux d'embellissement... Dans ce contexte intenable où sévissent la faim, la maladie et la menace des convois vers l'est, il décide, avec la complicité de quelques artistes, de témoigner. Chaque nuit, leur plume glisse sur le papier pour esquisser la vérité du ghetto.

    Sur commande
  • Radeau

    Antoine Choplin

    • Points
    • 26 Septembre 2013

    Sur la route, une nuit de guerre, une femme, pieds nus. Au volant de son camion, Louis hésite. S'arrêter, continuer ? Transportant de précieux tableaux du Louvre, il doit respecter les consignes : pas de passager. Pourtant, il laisse Sarah monter. Gracieuse même dans l'abandon, elle abrite un trésor dans son ventre. Ensemble, ils vont traverser quelques heures sombres et s'apprivoiser doucement.

    Sur commande
  • Cour nord

    Antoine Choplin

    Ce soir, dans un bar de la ville, Léo donne un concert avec son quartet de jazz. À quelques encablures, dans le hall de l'usine où il travaille, son père Gildas est allongé seul sur un matelas. Cela fait une semaine qu'il a débuté une grève de la faim pour s'opposer à la fermeture du site. Mais celle-ci semble aussi inéluctable que la distance qui s'installe peu à peu entre le père et le fils.

    Sur commande
  • Ernesto est astronome dans le modeste observatoire de Quidico au Chili. Il étudie les nuages de Magellan, une galaxie naine. Il vit seul dans ce territoire mapuche avec son chat, Le Crabe et Walter un vieux télescope peu performant.
    Lors d'un voyage à Santiago, dans l'espoir de trouver le financement pour une pièce (lame de Schmidt) de son télescope défectueux, Ernesto ne peut s'empêcher de visiter le musée de la Mémoire où une photo de Paulina, sa fiancée disparue durant la dictature de Pinochet le plonge dans un passé douloureux.
    C'est dans ce même musée qu'il fait connaissance d'Ema qui porte elle aussi une histoire lourde.
    Ils devront surmontés les blessures jamais cicatrisées de cette terrible période.

  • Quelques jours dans la vie de Thomas Kusar ou comment un jeune cheminot de Trutnov (Tchécoslovaquie) croise sur son chemin Vaclav Havel, comment une amitié se noue entre les deux hommes entre parties d'échecs et bières partagées jusqu'au balcon du Château, place Venceslas, à Prague... Le dernier roman d'Antoine Choplin, inspiré d'une histoire vraie, s'intéresse comme souvent aux humbles et montre comment, parfois, le destin les porte, les fait basculer du côté des justes et les fait participer, presque par hasard, à la grande Histoire...

    Sur commande
  • L'écrivain Antoine Choplin a choisi de revenir aux sources. Celles de l'Isère, depuis sa confluence avec le Rhône, jusqu'au glacier qui la voit naître, à plus de 2600 mètres, dans le massif des Alpes. En remontant la rivière, il progresse à contre-courant dans l'espace, mais aussi dans le temps.
    Ou comment confronter les coins familiers qu'il fréquente aujourd'hui avec ceux arpentés hier, enfant, aux côtés de son père. Transformer une promenade dominicale en épopée, marchant plus de 30 kilomètres par jour. Croiser des proches mais aussi des vagabonds. Explorer en terrain connu.

    Un beau récit qui mêle contrastes, passé, patrimoine, histoire et interrogations sur l'écriture.
    À chaque saison son chapitre, son paysage, son ressenti, ses rencontres. Quatre volets d'une marche intime, et d'une marche qui entretient aussi avec l'écriture une relation puissante. L'écriture, mise en abîme donc : l'outil sensible et littéraire pour une évocation des paysages traversés, extérieurs ou intimes ; mais aussi l'objet d'un questionnement focal sur elle-même, épaisseur, fragilité, capacité à témoigner de la complexité du réel.

    Sur commande
  • Les gouffres

    Antoine Choplin

    Au coeur de paysages singuliers et innommés qui pourront évoquer les revers sombres de l'Histoire, des hommes, solitaires ou réunis en une clique fragile, entreprennent un périple.
    Aux processus guidant leur épopée, il est ici porté une attention particulière. Tous déploient un arsenal de ruses, géniales ou misérables, pour approcher, atteindre parfois, leur objectif.
    Mais l'important serait surtout que le ressort de ces progressions emprunte avant tout à des forces d'humanité, de simple et lumineuse intelligence, de fraternité pure.
    Quatre récits de quêtes minuscules et magistrales, comme autant de fables espérant chacune de cette capacité inouïe de l'homme à se maintenir debout, à braver quelque chose ensemble, le regard tendu sans relâche vers un horizon autre.

    Sur commande
  • Ce matin, monsieur bobbie quitte la grande maison pour faire sa promenade dans les rues de la ville.
    La même promenade, très exactement, que tous les jours précédents. ce qu'il ne pouvait prévoir, c'est le cortège bruyant de la manifestation, cette foule joliment compacte et les slogans attrayants. intrigué, il s'approche. jusqu'à se faire happer. dès lors, tout bascule pour monsieur bobbie.
    Cette courte histoire nous plonge dans l'univers du bizarre monsieur bobbie, personnage tout droit sorti d'un film de jacques tati.
    Avec une grande économie de moyens, antoine choplin construit une fable drôle et désenchantée, métaphore à peine décalée de notre monde moderne et de ses chimères.

  • Entre 1911 et 1925, R. Burgsthal crée des vitraux pour l'abbaye cistercienne de Fontfroide, à la demande des nouveaux propriétaires. Cet ouvrage présente le cheminement de l'artiste, ses rapports avec son mécène G. Fayet, l'élaboration de l'ensemble et sa conservation, et propose une étude détaillée de chaque vitrail.

    Sur commande
  • Sur commande
  • Sur commande
  • Cairns

    Antoine Choplin

    Les cairns sont ces monticules de pierres que l'on trouve en montagne, qui servent aux randonneurs à signaler leur passage. Très présents dans ce livre (sous la forme de nombreuses photographies), ils en balisent l'itinéraire. Verticalité, souffle, rythme de la pensée que cadencent les pas : Antoine Choplin nous invite ici à une réflexion sur le rapport physique qu'entretient le marcheur avec le paysage.

  • Apnées

    Antoine Choplin

    Alors qu'il se rend en bord de lac pour une séance d'apnée (discipline âpre, exigeante et de faible profit), un homme est victime d'une panne de voiture et échoue à Plan-les-Ouates, bourgade qu'il ne connaît pas. Ainsi, dans l'attente d'une réparation, s'ouvrent à lui quelques heures d'une vacuité parfaite dans un espace vierge de tout repères. Embarrassé par cette liberté inopinée - que faire de ce temps ? Pourquoi se diriger ici plutôt que là -, il décide de confier son itinéraire à celui d'une femme dont il entreprend la filature. Le récit de cet homme, avec son appétit des mots, est singulier et témoigne d'un lien ambigu à la complexité du monde qui l'entoure : sa passion ludique pour la lexicographie serait une manière de tenter de l'embrasser ; son besoin d'apnée, le signe d'une incapacité à le faire.

  • Évariste, artiste-peintre singulier, entreprend un voyage. Il veut peindre son ultime tableau. Pourtant, une fois devant sa toile vierge, il est comme impuissant. Ce chaos le renvoie à son histoire dont on devine l'épaisseur
    et les heures sombres. Mais ce séjour est aussi l'occasion de rencontres peu communes qui transformeront Évariste et surtout les personnes qu'il côtoie. Son regard différent, son appétit du monde et sa capacité d'émerveillement
    révèlent chez Évariste sa profonde humanité.

  • Un ciel rempli d'oiseaux Nouv.

    Dans ce court récit, Antoine Choplin rend hommage à Ceija Stojka, cette artiste inclassable.
    Lors d'une cérémonie en l'honneur de l'artiste et alors qu'un homme en complet déroule un discours officiel, la narratrice, ami d'enfance de Ceija Stojka et complice de vie, se souvient de son parcours hors norme.
    Déportée à l'âge de dix ans, Ceija Stojka survit à trois camps de concentration, Auschwitz, Ravensbrück et Bergen-Belsen. C'est à cinquante-cinq ans qu'elle rompt le silence et se lance dans un travail de mémoire, lequel donne naissance à plusieurs récits et à plus d'un millier de dessins et de tableaux alors qu'elle est autodidacte.
    Le livre est accompagnée d'illustrations de Ceija Stojka.

    À paraître
  • L'impasse

    Antoine Choplin

    • Pocket
    • 2 Avril 2009

    Timour et Oleg ont 20 ans. Quand ils se sont rencontrés, à la bibliothèque de l'Institut, ils ont tout de suite sympathisé. Le lancer du poids, les sculptures de Giacometti, les échecs. autant de surprenants points communs. Malgré les circonstances, malgré le danger, ils ont continué tant bien que mal à correspondre, scellant une improbable et fragile amitié. Mais aujourd'hui, au fond de l'impasse où Timour vit avec sa famille, ils sont face à face. Oleg, le soldat russe. Timour, l'étudiant caucasien. Prisonniers de la bassesse des hommes, victimes d'une guerre qui n'en finit pas de finir, libres, peut-être, de choisir la fin de leur histoire.

  • » Lassée des hommes / la pente a entrepris du raidissement / de partout / à des instants variés / il y a le trait hurlant des chutes / et un matin / comme on passe par-delà la verticale / c'est une page qui se tourne »

    Sur commande
  • Pavle et Jovan, l'un en Argentine, l'autre à Belgrade, renouent le contact par lettres après plusieurs années de silence. Leur correspondance les amène, peu à peu, à évoquer un passé douloureux. Les deux hommes ont été pris dans la tourmente de la guerre en ex-Yougoslavie au début des années quatre-vingt-dix. Et ce qui est arrivé là-bas a bouleversé leur vie.

empty