• Dictionnaire Jésus

    Renaud Silly

    Ce Dictionnaire est une oeuvre originale, qui puise dans le dernier état de la recherche internationale, souvent méconnu en France, sur l'énigme posée par Jésus de Nazareth. Il a été conçu dans un esprit scientifique, par une équipe restreinte, sous la direction de frère Renaud Silly, liée à l'École biblique et archéologique française de Jérusalem et qui rassemble une vingtaine d'auteurs français, belges, israéliens et américains. Cet ouvrage monumental répond parfaitement à l'objectif que ses maîtres d'oeuvre se sont fixé : porter sur Jésus non un regard neuf, mais renouvelé, en partant du pays qui fut le sien, en le resituant sur sa terre originelle et au milieu de son peuple. Au plus près de ses sources, autrement dit. Tout en Jésus est juif, rappellent-ils. La judaïté du Christ court ainsi depuis ses origines jusqu'à la réception de son Évangile et à la fondation du christianisme. Elle offre un cadre de lecture novateur à de tous les événements soigneusement répertoriés de sa vie. Le Dictionnaire fait une place très large, outre à la personne du Christ, à son enseignement et aux rites qui se réclament de lui. Ces différentes rubriques insistent sur les méthodes par lesquelles la science appréhende « l'objet » Jésus, sur son enseignement, sur la séquence Passion-Résurrection et enfin sur les divers contextes, géographique, historique et littéraire, de son action. Il est nourri d'abondantes références aux textes anciens, bases essentielles pour atteindre à une connaissance complète sur Jésus.

    Sur commande
  • Si les Hellènes de l'Antiquité ne se penchèrent sur les 'sagesses barbares' que pour y contempler le reflet fasciné de leur propre supériorité, ils sommèrent les peuples entrant dans la vaste continuité culturelle ouverte par les conquêtes d'Alexandre de présenter leurs traditions sous une forme acceptable par eux. Les Proverbes de Salomon (= Pr LXX) et plus particulièrement les deux chapitres 8 & 9 peuvent être considérés comme un sommet précoce de cette littérature composée sous la pression de la culture grecque dominante, tentant de se plier à ses goûts, à la finesse de son vocabulaire et à ses présupposés intellectuels et philosophiques. La sagesse biblique s'y développe en proverbes finement ciselés, dont le point de vue est particularisé à l'extrême.
    Cet ouvrage démontre que ces Proverbes ne sont pas tant une traduction qu'une adaptation en grec d'un livre biblique que son auteur entend verser au trésor de l'hellénisme. L'étude prouve que le Pr LXX émane du milieu entourant le philosophe juif Aristobule, précepteur de Ptolémée VI Philométôr et auteur de la thèse du 'larcin des Grecs' selon laquelle Platon aurait pillé Moïse. L'étude dévoile ainsi que les Proverbes étaient prédestinés à faire oeuvre apologétique : le but de Salomon est d'inculquer à son élève la sagesse, dans une quête commune aux beaux esprits d'Athènes et de Jérusalem. Selon les Grands Mystères de la Sagesse (ritualisés en Pr 8 & 9 LXX), dont certains versets constituent une imitation de 'discours sacré' orphique, la tradition d'Israël ouvre le chemin sûr vers la sagesse, sans se heurter à un double écueil : le rationalisme desséché d'un côté et la divinisation sauvage par le culte de Dionysos de l'autre.

    Sur commande
empty