Le Nouvel Attila

  • Camarade papa

    Gauz

    Amsterdam, de nos jours. Un enfant immigré est élevé par des parents communistes, tendance Kim-il-Sung. Sa vision du monde en porte la marque. Son vocabulaire, aussi. Et comme Momo, le héros de La Vie devant soi, il ne mâche pas ses mots.

    Un jour, ses parents l'envoient en Afrique retrouver sa grand-mère maternelle et ses racines. Il est en quelque sorte « en mission » : observer le monde post-colonial tout en restant fidèle, au milieu des torsions idéologiques, à l'enseignement révolutionnaire reçu dans son enfance.

    Sur place, il croise les traces - et les archives - d'un de ses ancêtres. Jeune homme de 17 ans, Dabilly a fuit en 1880 la France et une carrière toute tracée à l'usine pour tenter l'aventure coloniale. Dans une « côte de l'Ivoire » désertée par l'armée française, il fait la connaissance d'hommes atypiques, dirigeants de maisons de commerce, qui négocient avec les tribus africaines, contre les Anglais, pour établir de nouveaux comptoirs et faire fructifier les échanges.

    Au fur et à mesure qu'ils progressent à l'intérieur des terres, ces hommes découvrent un pays preque inexploré, avec ses légendes, ses pactes, ses rituels, ses codes amoureux... Au milieu de ces mystères, la lutte entre les aventuriers et les administrateurs coloniaux, contribue à façonner l'histoire.

    Le regard humain et décalé de Gauz fait vivre des personnages tout en contrastes, habités par une lumière solaire, qui ne se soucièrent jamais d'occuper le devant de la scène. Une chronique ethnologique pétrie de tendresse et d'humour.

    Après avoir été diplômé en biochimie et (un temps) sans-papiers, Gauz réalise des photos, des documentaires, des émissions littéraires et des articles économiques satiriques en Côte-d'Ivoire. Depuis que le succès de son premier roman, Debout Payé (50 000 exemplaires en grand format), vedette de la rentrée 2014, l'a propulsé sur le devant de la scène, il part la moitié de l'année se recueillir à Grand-Bassam, première capitale coloniale de la Côte d'Ivoire, où démarre le présent roman.

    Sur commande
  • Depuis le ventre de sa mère, Maryam vit de front les premières heures de la révolution iranienne.
    Six ans plus tard, sa mère et elle rejoignent le père en exil à Paris.

    A travers les souvenirs de ses premières années, Maryam raconte l'abandon du pays, l'éloignement de sa famille, la perte de ses jouets - donnés aux enfants pauvres de Téhéran sous l'injonction de ses parents communistes -, l'effacement progressif du persan sans cesse en opposition avec le français, qu'elle va tour à tour rejeter, puis adopter frénétiquement, au point de laisser enterrée de longues années sa langue natale.

    Maryam Madjidi raconte avec humour et tendresse les racines comme fardeau, comme rempart, comme moyen de socialisation, et même comme arme de séduction massive. 

  • Querelle

    Kevin Lambert

    Une grève éclate dans une scierie du Lac St Jean, dans le nord canadien. Derrière une apparente solidarité ouvrière, l'ennui et la dureté de la lutte, que seules rompent les nuits dans les bowlings et karaokés, révèlent les intérêts plus personnels de chacun.

    Parmi ces ouvriers, il y a Querelle, magnifique colosse venu de la capitale, et Jézabel, issue d'une lignée rebelle de mère en fille. Doux et charnels, ces héros incarnent la liberté, la jouissance et la joie sauvages, hors des lois du marché et de l'aliénation familiale ou sexuelle.

    Au gré des sabotages, des duels et des ivresses, la colère s'empare des grévistes et les événements se conjuguent dans un conflit généralisé aux allures de vengeance sociale.

    Sur commande
  • Black manoo

    Gauz

    L'arrivée d'un Ivoirien dans le Belleville africain des années 90, entre drogues, musique, amours et amitiés.

    Sur commande
  • Et si tout souvenir de famille n'e?tait que fiction ? Une femme de?couvre une fois devenue adulte qu'elle est ne?e de pe`re inconnu. Une double enque^te commence, a` la fois sur l'identite? de son pe`re mais aussi sur les raisons du mensonge de sa me`re. Chaque parcelle de la vie de cette mère excessive et trouble, professeure de collège libertaire, cache une ombre lourde de sens. Un re?cit pudique et sobre, ou` la force des souvenirs d'enfance emporte le lecteur dans un rire noir omnipre?sent.

  • Debout-payé

    Gauz

    Le livre que Franz Fanon n'a pas écrit sur la société de consommation.

    Debout-Payé est l'histoire d'Ossiri, étudiant sans-papiers devenu vigile à Sephora et à Camaïeu. C'est l'histoire d'un immigré, de l'enfer qu'il vit pour se loger et pour travailler, et du regard qu'il pose sur notre pays.
    C'est aussi un chant en l'honneur d'une famille dont les hommes, à chaque génération, partent devenir vigiles à Paris, et plus globalement de la communauté africaine, avec ses travers et sa générosité.
    C'est enfin le recueil des observations, choses vues et pense´es d'un vigile ayant successivement travaille´ au Camai¨eu femmes de Bastille et au Sephora des Champs-Élyse´es.

    Sur commande
  • Le roman s'inspire des boîtes marines datant du 19ème siècle. Ces boîtes, que l'on trouvait sur les bateaux, servaient à conserver pistolets, objets précieux, boussoles et journal de bord. L'auteur qui à la fin du XXe siècle en achète une à un "garçon de café" de Buda au sourire énigmatique, utilise cette boîte comme un petit coffre pour y déposer ses histoires. Dans chaque tiroir se trouve un chapitre.

    Sur commande
  • Chienne

    Marie-Pier Lafontaine

    Viol suspendu, inceste latent.

    Un homme soumet ses deux filles aux pires violences durant leur enfance et leur adolescence. Les frapper, les insulter, les humilier, les traiter comme des animaux, sous le regard muet de leur mère, persuadée que ce ne sont pas des viols.

    Un style lapidaire pour dire l'innommable et la monotonie de l'horreur.

    Immense claque poétique et psychologique, "Chienne" est, racontée par elle-même, l'histoire d'une jeune fille en morceaux qui prend confiance en elle et s'appuie sur les pouvoirs de la littérature, pour retrouver un corps et une parole. Et ça fait mal.

    Sur commande
  • En 1995, un vagabond, Litsoï, est retrouvé mort sur la terrasse d'un bunker de Constanta construit par les Nazis, dans le delta du Danube. Dix ans plus tard, trois ouvriers disparaissent en explorant ce bâtiment. L'enquête mène sur la voie d'une famille de maquereaux ensorceleurs, d'un mystérieux village de Lipovènes perdu dans les bras du delta, et d'une malédiction qui rend les hommes impuissants.
    Dans un univers de mélodies, ressurgissent les figures mythiques et le merveilleux de l'enfance.

    Sur commande
  • «Ne fais pas l'imbécile, grogna Stankovsky, on ne va pas perdre du temps à prendre des mesures. On risque de rater le déjeuner, ça devient sérieux. Allez, ça se voit au premier coup d'oeil, non, qui a le plus gros nez ?
    - Tiens, s'exclama Becvár, celui-là avec le béret, il a un de ces tarins. Qu'est-ce que t'en dis, Pepík ? Je lui mets la corde au cou ?«.

    Le livre : Un témoignage sur le ghetto de Prague, où le sarcasme côtoie la tragédie.

    Prague, octobre 1941. Reinhard Heydrich, protecteur de Bohême mélomane, s'évertue à déboulonner de l'Opéra la statue de Mendesshon. En vain, car personne n'arrive à identifier Mendelssohn : il n'y a pas de plaque sous les statues... en cherchant celle qui a le plus groz nez, ils tombent sur la statue de Wagner !

    Ainsi commencent le récit et les malheurs des petits fonctionnaires tchèques chargés de la purification du Prague... Sauf que Heydrich a vraiment existé, il était même chargé de penser la « solution finale ». Son assassinat par un commando de résistants tchèques a déclenché une répression atroce. Jiri Weil fait partie des quelques milliers de juifs qui ont survécu : il a conçu ce livre en 1946, pour conjurer son histoire et ses années de clandestinité. Une histoire cruelle et lucide, comique et douloureuse des juifs et des nazis où, comme chez Bruno Schulz ou Edgar Hilsenrath, le sarcasme et la bouffonnerie côtoient la tragédie.

    Sur commande
  • Face aux coups et violences leur père, Ernst et Sarah répondent par une relation fusionnelle et un amour inconditionnel. Sarah fugue en pleine forêt ; Ernst lui apporte des vivres en cachette ; leur mère cherche réconfort auprès des hommes de la mine.
    Chassé-croisé familial autour du rêve lumineux d'Ernest, apprendre à voler comme un oiseau, ce texte est l'histoire tragique de l'enfance abandonnée à sa frêle boussole.

    Sur commande
  • "Je suis le plus grand écrivain du monde en 140 signes" déclarait Donald Trump le 21 Juillet 2014. Vous en doutiez ?
    C'est en s'emparant de Twitter et de ses contraintes formelles que Trump fait éclore son art.
    En virtuose du clavier, il nous offre ses pensées les plus profondes, tantôt méditatives : une poésie immédiate, authentique et sans filtre. Face à des attaques virulentes, et un monde qui ne saurait pas répondre à ses aspirations, les mots sont le dernier refuge d'une âme sensible.
    Rob Sears a su déceler le potentiel poétique du président américain et en a compilé les meilleurs morceaux dans un recueil inédit.

    Sur commande
  • Adelphe

    Isabelle Flaten

    À la sortie de la guerre, les hommes sont rares, ou en mauvais état... C'est le temps des révolutions, de l'Europe, mais aussi des femmes... des femmes conscientes de leur pouvoir, qui s'émancipent de leurs foyers, tirent les ficelles, et se réapproprient leur destin.

    Le jour où Gabrielle Thomas, dans sa paisible bourgade, tend à Adelphe le pasteur un exemplaire de Nêne, prix Goncourt de l'année, que chacun lit et annote à son tour, la vie des personnages bascule, les lois divines et terrestres sont menacées. Gabrielle d'abord, la trop honnête paroissienne ;

    Blanche, la bonne qui mène son maître par le bout du nez ; puis Adelphe, pasteur débonnaire que ce tourbillon de femmes revendicatrices empêche de dormir : puis ses femmes, puis son fils, puis....
    Chacun fait revivre à sa manière la partition du livre, en tentant d'en changer la fin.

    Sur commande
  • Le livre : Entre Duras et Lynch !

    « Je suis ici pour écrire un scénario. La femme est blonde et blessée, le ciel brumeux, c'est un huis clos étouffant sur le toit d'un hôtel. Le film est construit sur un malaise, une inquiétude, un mystère ; on ne sait pas qui est cette femme, et on ne le saura pas, à la fin... ».

    Tout est vrai et ce n'est pas un scénario : c'est l'histoire de Claire.

    Reprenant le point de départ de Moderato Cantabile, Annie Perreault construit un thriller intérieur à l'ambiance lynchienne qui vous fera regarder votre prochain autrement.

    Sur commande
  • Deux récits de la guerre civile espagnole. Deux paraboles étincelantes sur la justice et la culpabilité.
    1936. Un vieux prêtre s'apprête à célébrer un requiem pour un jeune républicain qu'il a vu naître et grandir, et qui a été exécuté par les phalangistes. après l'avoir lui-même dénoncé ! Sommé de dévoiler la cache de son protégé, il a fini par le livrer, par maladresse, sottise, inconscience et horreur du mensonge. Le récit, très bref, est organisé selon les souvenirs du prêtre, qui déroule la vie du jeune homme et à travers lui d'un village aragonais typique aux débuts de la République espagnole.
    Requiem est suivi d'un texte posthume, totalement inédit en français, plus bref et plus frappant s'il se peut : Le Gué. Une jeune fille, Lucie, est persuadée d'avoir dénoncé aux autorités son beau-frère par dépit amoureux, et jalousie. Ce souvenir et ce secret la hantent quotidiennement, à tel point que le lecteur ne sait plus si cette trahison, elle l'a commise, ou si elle l'a rêvée.
    A part dans l'oeuvre de Sender, Requiem et Le Gué en sont la face la plus pure. Tout le drame de l'Espagne résumé en quelques dizaines de pages, peut-être les plus belles du XXe siècle espagnol.

    Sur commande
  • « Rien de plus affligeant qu'un livre qui se lit fatalement de la première à la dernière page », écrivait Paris Match à la sortie de ce livre en 1988 : un livre dont il existe trois versions (arabe, juive et chrétienne), des exemplaires « masculins » et « féminins », qui n'a ni début ni fin, et fourmille de légendes, au carrefour de l'Orient et de l'Occident. Le Dictionnaire khazar relate, sous forme de dictionnaire et du point de vue successif d'un rabbin, d'un derviche et d'un prêtre, l'histoire et la dispersion du peuple khazar, peuple nomade et guerrier fixé au VIIe siècle entre la mer Noir et la mer Caspienne, fameux pour ses chasseurs de rêves. Ce roman est aussi une encyclopédie, un recueil de légendes apocryphes, un ouvrage de mystique, un traité de philologie, une somme de biographies puisant aux sources hermétiques, cabbalistiques, cathares et bogomiles. L'esprit de Borges qui aurait infusé Tolkien dans une suite aux Mille et une nuits. P

    Sur commande
  • Splendeur et misère de la vie d'un pionnier du be-bop, le pianiste blanc Joe Albany, compagnon de Charlie Parker, prisonnier des échecs, des drogues et d'amitiés croisées avec la Beat Generation, qui mourut en 1988, « le corps ravagé par un demi-siècle de dépendances et de tristesse ». Un texte sec et lyrique, qui passe de l'humour au sordide, de la naïveté à la crudité, et qui a la force d'un roman noir.

    Sur commande
  • Offshore Nouv.

    Offshore

    À paraître
  • Dix personnages en quête de sens vont et viennent dans une contrée hostile, sans savoir où ils vont ni d'où ils viennent... ni s'ils sont habillés et comment.
    Un roman du langage et de l'absurde, à mi-chemin entre Beckett et Sarraute.

    Sur commande
  • Kilbeg, petit village d'Irlande, début du XXe siècle. Lorsque Nan Hogan, vieille femme acariâtre, tombe malade, le village décide, contre son gré, de l'envoyer à l'hospice. Là, elle rencontre Maura Casey, une femme de ménage, à qui elle confie ses malheurs et qui, pour avoir un endroit à elle, part s'installer dans la maison de Nan, dont elle prétend être la gardienne. Devant son assurance, les habitants laissent faire, mais quand Nan veut rentrer chez elle, les deux femmes s'affrontent autour de la maison... ainsi qu'une voisine, Sara Finnessy, ennemie jurée de Nan.
    Portraits de femmes et subtile évocation de la vie de village, ce récit de Seumas O'Kelly décrit avec finesse la vie d'une maison très humble qui cristallise les conflits et les intérêts... mais qui sera aussi la source de résolution de la dispute.

    Considéré comme le plus grand nouvelliste irlandais, couvert d'éloges de son vivant, Seumas O'Kelly (né en 1881) est mort assassiné, en 1918, dans le journal indépendantiste qu'il dirigeait.
    Fils de commerçants, originaire de Loughran, dans le comté de Galway (région riche en vestiges de châteaux et d'édifices religieux), membre du Sinn Fein, il a écrit de nombreux recueils de nouvelles (Waysiders, The Golden Barque, The Leprechaunof Kilmeen) et trois romans : Wet Clay, The Lady of Deerpark, et La tombe du tisserand (ce dernier paru chez Attila en 2013).

    Sur commande
  • Sablonchka

    Franck Doyen

    Dans un monde en métamorphose un homme attend la relève équipé d'une AK-47 03 et du souvenir de Sablonchka.
    L'humain a cessé de manger de la viande et se recroqueville tandis qu'animaux et végétaux mutent quasiment sous nos yeux... Tous les rapports et modes de vie et villes et habitats s'en trouvent modifiés peu à peu.
    La sentinelle profite de cette attente pour nous guider parmi les espèces d'une faune et d'une flore dont on aurait pu penser qu'elles avaient disparu il y a des siècles.
    Sablonchka est un roman d'anticipation sans virgules. Une version végétale du Désert des Tartares. Un labyrinthe de l'évolution.

    Sur commande
  • Scribouilleur est un écrivain public né et travaillant dans l'univers du Border. Le jour, il répond aux angoisses et aux deuils de ses habitants. La nuit, il croque, émerveillé, leurs élans de vies : rues, immeubles, bières et autoroutes descendues à pleine vitesse en quête d'un horizon.
    Cette ville est peuplée d'hommes et de femmes obsédés par leur avenir, ivres, rêvant d'aimer ou amoureux. Une microsociété d'écorchés vifs errant entre les reliefs d'un monde qui laisse de moins en moins place à l'homme.
    Mais cette terre a un secret... Et parmi la jetée, les rails et la prison, Jeanne, telle un ange, cherche à s'en échapper.
    Jacques Houssay tient le registre de ces vies et mesure les pulsations de ce monde dans un premier roman puissant, gouverné par le souffle de la prose et le pouls de la ville.

    Sur commande
  • Douze

    Pierson Dot

    Sur commande
  • « Je ne suis pas un grand écrivain. Je ne suis pas assez fou. Les grands écrivains sont irresponsables ».

    Un homme décide de tout oublier ; un autre fait le tour du monde pour vérifier que la terre est ronde ; un troisième croit avoir inventé l'Amérique ; un quatrième décide d'intervertir le nom de tous les objets qui l'entourent ; un autre fait l'expérience du temps dans un indicateur des chemins de fer...

    Ces contes sont un voyage dans les mots, où le héros nous prend par la main pour partager des questions banales aux conséquences extraordinaires. Entre génie enfantin et refus des vérités établies, les personnages de ces histoires sont aussi des pionniers qui déjouent les évidences pour mieux réinventer le monde. « Les choses les plus simples sont les plus difficiles » se dit le héros ; et les histoires les plus simples, celles qui restent le plus longtemps à l'esprit, conclut le lecteur.

    L'humour de Peter Bichsel sert un message simple et universel. En sept fables d'un style faussement naïf, ce maître de la forme brève et de l'aphorisme fait tituber nos certitudes sur le monde. Entre Borges et Tardieu, Frisch et Michaux, un théâtre de marionnettes destiné à combler les enfants petits et grands.

    Sur commande
empty