Trabucaire

  • Carrefour de chemins et de cultures à l'ouest de la Méditerranée, Barcelone, « la capitale catalane », est une ville qui exerce une grande fascination. Ville moderne, cosmopolite, métropole ouverte, tolérante - notamment en matière de moeurs et de morale - héritière d'une longue tradition romanesque remontant au XIXe siècle, elle a longtemps incarné le mythe d'une ville exotique, voire orientalisée, au sud de la chaîne des Pyrénées... si loin... si proche. Qu'en est-il aujourd'hui ? Quelle image la littérature contemporaine donne-t-elle d'une cité aussi chargée d'histoire, au coeur battant de toutes les innovations, artistiques, urbanistiques, sociales, économiques et politiques ? Lire Barcelone est une promenade littéraire dans la ville de ce début du XXIe siècle, présentée notamment à partir d'une sélection de romans : Deux d'expression française (Mathias Enard et Grégoire Polet). Deux d'expression castillane (Millena Busquets et Eduardo Mendoza). Et deux d'expression catalane (Mercè Ibarz et Marta Rojals). On l'aura compris, c'est surtout une promenade dans la société ca

    Sur commande

    1 autre édition :

  • L'archipel du mepris

    Joel Mettay

    Au pied des corbières, un paysage de désolation, plat, venté, accablé parle soleil ou par le froid.
    Un archipel en effet. le camp de rivesaltes n'est pas éloigné des plages où furent autrefois parqués dans des conditions lamentables les républicains espagnols après la chute de madrid. qui dira le parcours, qui dira l'errance puis l'attente de tous ceux, désarmés, démunis, qui ont débarqué un jour dans ce camp ? de 1939 à 1942, les espagnols d'abord, puis des juifs, des tziganes, des antifascistes, toutes sortes d'indésirables chassés de l'europe entière par les nazis qui s'empressèrent de les placer sous les ordres du gouvernement de vichy, lequel les a sur le champ traités en criminels.
    Vaincus, apatrides, traqués. hommes, femmes, enfants et vieillards. l'europe en mouvement... avec les années soixante et la décolonisation suivront d'autres déracinés : les harkis, supplétifs de l'armée française en algérie, les officiers et sous-officiers guinéens engagés dans l'armée française et exclus de ses rangs dès l'accession de leur pays natal à l'indépendance. aujourd'hui encore, bon an mal an, ce sont plus d'un millier de victimes de la misère que les pays riches font peser sur le " tiers-monde " qui échouent au camp de rivesaltes, faute de papiers en règle...
    Depuis sept décennies, un record, le camp de rivesaltes est le réceptacle de l'injustice et de la misère du monde.

  • Claude Simon, prix Nobel de littérature (1985), est une figure majeure de la littérature du XXe siècle. Toujours moderne, alors même qu'on vient de commémorer le centenaire de la naissance de l'auteur, son oeuvre, d'une ampleur singulière frappe par son audace, et son émouvante beauté fait aujourd'hui l'unanimité. Cet ouvrage rappelle, en réunissant des textes critiques autour du motif de la rencontre,combien Claude Simon, dont l'oeuvre a trop longtemps été jugée inaccessible, souhaitait au contraire qu'en elle « chacun [puisse] reconnaître un peu - ou beaucoup - de lui-même » (Discours de Stockholm). Il montre à travers la présentation d'une soixantaine de manuscrits, sélectionnés parmi les plus beaux, et pour la plupart encore inconnus du grand public, à quel point l'oeuvre de Claude Simon (qui se jugeait à regret mauvais peintre) a pu s'élaborer au miroir des arts graphiques. Les pages manuscrites reproduites dans l'ouvrage invitent un peu dans l'atelier de l'écrivain: lignes, textes et couleurs s'y croisent et s'y accordent, témoignant d'un extraordinaire dynamisme dans l'élaboration du texte. Les portraits photographiques nés de belles rencontres avec l'auteur ouvrent de nouvelles perspectives : ils présentent un homme discret mais affable, souvent solitaire, toujours ouvert aux autres. La mise en voix de quelques textes, lus avec la sobriété qu'ils exigent, propose enfin de faire résonner la fascinante puissance de l'oeuvre toute entière...

    Sur commande
  • Zoé parle, elle se livre, raconte. Adam l'écoute, il la perçoit, il l'analyse. Zoé parle, elle raconte, elle charme aussi. Au son de sa voix Adam voyage dans le temps, entre deux univers, le sien et celui de la jeune femme. Zoé parle oui... mais se livre-t-elle vraiment ? Adam écoute, mais est-il témoin ou acteur ? Tous deux cherchent à comprendre ; ils veulent des réponses, mais à quoi ? Les confidences de Zoé ramènent Adam loin dans sa propre vie autant qu'elles le renvoient à son quotidien. Il navigue entre les femmes de son enfance et celles de son présent.

    Sur commande
  • 1939, Antonio Machado, arrivé à Collioure dans le flot de l'exode républicain espagnol, meurt le 22 février. Le monde des lettres, des arts et tous ceux qui avaient l'Espagne au coeur sont bouleversés. Cet ouvrage a été conçu pour rappeler brièvement sa vie, son oeuvre mais aussi ses derniers jours à Collioure. Il veut aussi saluer tous ceux qui ont oeuvré à préserver sa mémoire en créant et en animant la Fondation Antonio Machado, en veillant que soit respectée sa sépulture à Collioure, devenue un espace de mémoire collective, où sont déposés quotidiennement des lettres et des objets en guise d'offrande. Le lecteur découvrira le travail mené par des spécialistes sous l'égide de la Fondation pour conserver ce trésor. Il aura certainement plaisir à retrouver, dans quelques pages, nombre de ses vers les plus connus et ceux de poètes contemporains qui lui rendent aujourd'hui hommage. C'est tout un fil poétique qui traverse l'ouvrage de son titre, Collioure... les jours bleus d'Antonio Machado, jusqu'aux vers de Joan Manuel Serrat choisis en guise de point final.

    Sur commande
  • Cordages du vent

    ,

    L' anthologie Cordages du Vent met pour la première fois à la portée du lecteur français la poésie de Felícia Fuster (Barcelone, 1921 - Paris, 2012). C' est une voix lyrique novatrice, à la sensibilité tout à fait contemporaine. Sa rencontre avec la culture française s' est faite de façon naturelle : Fuster a vécu à Paris à partir des années 1950, et c' est dans cette ville qu' elle appréciait, qu' elle a développé toute son activité artistique et littéraire. Ces deux aspects de son oeuvre, sont étroitement liés. Cordages du Vent rassemble une sélection de poèmes tirés de l' ensemble des livres de Felícia Fuster publiés depuis la parution en 1984 de Una cançó per a ningú i trenta diàlegs inútils qui a été suivie immédiatement par celle de Aquelles cordes del vent (1987), I encara (1987), Passarel·les / Mosaïques (1992), Versió original (1996), Sorra de temps absent (1998) i Postals no escrites (2001). Un ensemble qui constitue une oeuvre dense et a obtenu la reconnaissance de la critique et des lecteurs, ainsi que des poètes et artistes tels que Maria-Mercè Marçal, Francesc Parcerisas et Albert Ràfols-Casamada. Actuellement Felícia Fuster est une voix qui irradie parmi les nouvelles générations. L' excellente traduction de Marc Audí permet de donner à la poésie de Felícia Fuster la clarté et la sonorité de l' original catalan. La reproduction de l' oeuvre plastique de l' auteure complète le volume et l' embellit.

    Sur commande
  • La haute conscience d'une histoire, la sienne, la nôtre, c'est ainsi qu'apparaît Robert Lafont (1923-2009) dans son oeuvre et dans sa vie. Tous ceux qui ont suivi son itinéraire d'intellectuel dans le siècle, tous ceux qui ont pu être inspirés, entraînés, bousculés même par la vigueur de ses analyses sur la France ou l'Europe ainsi que par la conviction de ses engagements, tous, occitanistes ou non, témoignent de son rôle d'éveilleur et d'éclaireur. Le mouvement altermondialiste Gardarem la Tèrra a organisé à Nîmes, les 26 et 27 septembre 2009, un colloque sur les actes et les écrits politiques de Robert Lafont (une vingtaine d'ouvrages publiés depuis La Révolution régionaliste (1967) jusqu'à L'Etat et la langue (2008). Témoignages vécus, lectures critiques, approches théoriques et débats d'idées, la riche diversité des interventions présentées à cette occasion a fait la preuve éclatante de la fécondité d'une pensée en perpétuel mouvement et pour cela toujours stimulante.

    Sur commande
  • « La littérature, c'est ce qui nous étonne et nous bouscule. Avec À jamais ton nom sur ma langue, dès la première ligne, c'est fait et notre ahurissement ne cessera de croître jusqu'à la dernière page, au long d'un récit brûlant, plein d'ombres et de lumières, à l'écriture fluide et sensuelle, attisant la violence et les tourments des personnages. La littérature, c'est aussi ce qui nous élevant au dessus des opinions communes, nous transforme. Refermant le livre, essoufflés, comment pourrions nous conserver, après notre lecture, un regard inchangé sur les passions amoureuses, la trahison, l'injustice, l'enfermement, l'amitié et aussi sur cette Espagne, que l'auteur connaît si bien, dont il sait dire à la fois les splendeurs et les ténébreuses pulsions. Ces destins brisés, ces fragilités humaines, ces promiscuités au réalisme cru, ces exultations de la chair, et ces instants de grâce nous bouleversent, cet art de conter les rendent universels. » Henri Lhéritier

    Sur commande
  • " Changement radical de territoire. Dans le nouveau roman d'Henri Lhéritier, nous ne sommes plus ici, comme naguère, dans la tiédeur de nos températures et proches des vignobles familiers, mais là-bas, très loin, de l'autre côté de l'océan, en Amérique du Nord sur l'étendue de laquelle le personnage central du livre va connaître des rencontres, des péripéties et des amours renouvelées. Décalage horaire à tous les niveaux. Que vient faire un jeune catalan dans ces lointaines contrées ? Il va y faire l'expérience de la vraie vie, celle que l'on paie de quelques amères blessures. Le Lhéritier nouveau est arrivé, pour nous étonner une fois de plus en nous faisant perdre nos repères. Dans ce livre, un peu plus de douceur, comme l'écoulement d'un fleuve, mais un peu plus d'inquiétude. La découverte de paysages et de visages, essentiellement féminins, jusqu'ici inédits. Une écriture à la fois lyrique, ironique et charnelle. Comme dans les précédents livres, c'est bien d'une odyssée qu'il s'agit mais d'une odyssée à la terminaison plutôt mélancolique, laquelle se situe ici même, sur notre territoire enfin retrouvé. "

    Sur commande
  • C'est l'exil républicain espagnol et la seconde guerre mondiale qui servent de cadre à ce roman dont les héros, miquel, le soldat républicain, et ana, la jeune paysanne, sont bien malgré eux les protagonistes d'une histoire d'un grand réalisme dramatique.
    Miquel connaît l'entassement dans les camps de concentration ouverts sur les plages du roussillon et dans le midi de la france, mais avide d'action, de revanche et de liberté, il refuse de se résigner. son nouveau combat lui vaudra d'être déporté en afrique du nord. ana non plus ne baisse pas les bras : à sa manière, en femme courageuse et aimante. elle rejoindra les maquis de la résistance dans le sud de la france, sur la frontière, oú elle rencontrera raymond, un paysan roussillonnais devenu chef de guerre.
    Emportés par la folie de la guerre, sur fonds de paysages somptueux et sauvages de catalogne et d'espagne jusqu'aux étendues infinies du désert saharien, ces deux destins croisés, séparés mais toujours unis, ont en commun la lutte pour la liberté, l'amour et l'espérance. c'est ana qui gagnera - douloureusement -, à moins que ça ne soit miquel, à sa manière, en homme libre.

    Sur commande
  • Visages de mon pays

    Ludovic Massé

    Sur commande
  • Marginale, immuable croit-on, la montagne - la haute montagne, celle des bergers et des troupeaux - a-t-elle une histoire ? Pour éclairer les dynamiques de cet espace singulier, ce livre choisit d'interroger la pratique de l'estivage sur un terrain restreint mais depuis plusieurs points de vue et plusieurs sources.
    L'enquête, tour à tour ethnographique, archéologique et historique, part de l'analyse des mutations récentes d'un système montagnard puis tente une plongée dans la longue durée en s'appuyant sur les transformations des sites pastoraux d'altitude (cabanes, enclos), telles que les révèle la fouille archéologique. Confrontées à l'évolution des paysages sur 6 000 ans, grâce à la collaboration de spécialistes du paléoenvironnement et des pratiques agraires anciennes (Bernard Davasse, Didier Galop, Marie-Pierre Ruas), ces recherches questionnent pour finir la relation entre les mutations des systèmes pastoraux d'estivage et celles de l'espace englobant.
    Au terme de ce parcours, qui n'est que pistes ouvertes, s'impose au moins une certitude : l'estivage participe pleinement des rythmes de l'histoire. Certitude à rebondissements. Car il le fait d'une manière si particulière que l'on peut se demander s'il ne constitue pas l'une des clés de lecture de la singularité des sociétés montagnardes face au changement.

    Sur commande
  • Frederic mistral

    Jean-Yves Casanova

    Sur commande
  • Luonh

    Brun

    Sur commande
  • Sur commande
  • Sem, si fa no fa, d'aquí a 50 anys. Dins un món ultraurbanitzat d'ambient irrespirable, angoixant, on les violències socials i polítiques imperen. El personatge principal decideix de trencar radicalment amb la vida buida que mena i aquest món detestable, pensant que la natura inaccessible i salvatge és el remei. El camí emprès, ric en rebots i encontres, el canviarà per sempre. Atrapat de nou pel món, el desenllaç no serà pas el que imaginava, tot donant sentit, finalment, a la seua fugida. Aquest llibre ens narra, per mitjà d'una llengua amb personalitat, una història que barreja acció i reflexió. El relat, a l'encop iniciàtic i d'anticipació, dóna vida a protagonistes atraients i llocs una mica misteriosos.

    Sur commande
  • Palanques

    Miquel Arnaudies

    Una palanca és un pont, una comunicació entres dues parts d'un rec, d'un riu. Una palanca és un lligam entre un passat i el dia d'avui. La tia Maria és referència a un temps d'una infància. Vida de poble, de pagès. La parla de cada dia se fa en català que, sense saber-ho, porta identitat: Catalunya és una nació. Les coses han canviat. Tenim ara, consciència que «Podem ser». La militància individual porta emancipació d'un poble.

    Sur commande
  • Sur commande
  • Contes de Perpignan

    Collectif

    Sur commande
  • Parcours initiatique et histoire d'amour d'un " traginer " (muletier) catalan au XIIIe siècle, avec, en toile de fond, la Reconquête de Jaume Ier le Conquérant. Un voyage passionnant dans l'espace méditerranéen du Moyen-Âge... Un récit historique plein de mouvements, de coups de théâtre, d'émotions qui maintiennent le suspense tout au long de ce texte...

    Sur commande
  • Antonin perbosc ? ceux qui s'intéressent à la littérature d'oc connaissent ce nom.
    Pour les uns c'est celui d'un poète d'oc, auteur en 1903 du got occitan (la coupe occitane) et de plusieurs autres recueils, y compris un recueil de ces contes licencieux que les ethnographes du temps évitent soigneusement de collecter. pour d'autres, c'est celui qui, avec son compère estieu, a proposé une réforme de la graphie de l'occitan dont l'actuel système dit " classique " dérive largement. pour d'autres, ce sera ce " hussard noir de la république " assez atypique, qui non seulement ne persécute pas le " patois " dans sa classe, mais encore lui fait une place dans sa pratique et sa réflexion pédagogiques.
    Ou celui qui fait de ses élèves de comberouger des ethnologues en herbe, producteurs de savoir sur la culture populaire et pas seulement consommateurs plus ou moins dociles de culture scolaire ordinaire. en fait, perbosc aura été tout cela en même temps, au fil de sa longue vie, entre belle époque et seconde guerre mondiale. c'est dire l'intérêt de l'entreprise d'hervé terral, professeur à l'université toulouse-le mirail, sociologue et spécialiste des questions d'histoire de l'école, qui nous donne ici une précieuse anthologie de textes de perbosc (dont les langues de france à l'école, 1926), textes recueillis dans des publications souvent confidentielles, ou introuvables, et que du coup peu de gens connaissent, même parmi les spécialistes du fait occitan.

    Sur commande
  • Voici un livre que l'on peut prendre par n'importe quel bout, dans n'importe quel sens, un livre à lire sans ordre ni contraintes. Textes courts pour rêver, ces Chroniques Champêtres sont autant de morceaux choisis finement ciselés, clins d'oeil malicieux tout en sensibilité, humour et tendresse. Efficacité du trait forcément juste pour les petits riens de l'existence, forcément récurrents puisque quotidiens, forcément ancrés dans notre territoire et notre culture puisque cela se passe chez nous au pays.

    Sur commande
  • Daniel Tosi: "On retrouve le terroir catalan conjugué à la finesse populaire. Ce travail de Jaume Llong est à lui tout seul un livre de mémoires populaires qu'il faut goûter, retenir et partager..."

    Sur commande
  • Henri Lhéritier nous fait partager l'intimité du grand philosophe en le suivant pas à pas tout au long des 186 lettres qu'il a adressées pendant 15 ans à Sophie Vollant, son " amie ". On y découvre un Diderot inhabituel, profondément humain : amoureux ? homme d'affaire ? contestataire ? opportuniste ? avec quelques faiblesses et de belles fulgurances ? En tous cas un esprit vif, hardi, contradictoire, contrasté, drôle, poétique, érotique, fascinant, éblouissant . On y découvre un XVIIIe siècle intellectuel, libertin, transgresseur, lumineux, bouillonnant, novateur, généreux. On n'y est jamais loin de Versailles, sa cour et ses people de l'époque. Alors l'auteur se prend au jeu, il se prend aussi parfois pour Diderot, et entraîne le lecteur dans un vagabondage littéraire échevelé où il n'est pas toujours facile de démêler le tien du mien. Et c'est tant mieux, encore une fois, parce qu'Henri Lhéritier manie fort bien le langage, les dialogues, les digressions, les concepts philosophiques et l'humour...

    Sur commande
empty