Cnrs

  • L'anti-démocratie est-elle le nouveau visage de l'avenir ? Les régimes iranien, russe et turc aimeraient sans doute le faire accroire.
    Derrière une façade démocratique, tous trois donnent à voir une même fuite en avant. Culte d'un chef infaillible investi d'une « mission historique » ; « pureté » de la nation trop longtemps humiliée et volonté de revanche face à un Occident corrupteur ; mobilisations de la religion ; organisation d'un État parallèle fondé sur les liens personnels, la corruption et l'accaparement des ressources ; développement d'un appareil sécuritaire pour répondre à une paranoïa savamment entretenue vis-à-vis des « ennemis extérieurs et intérieurs » ; institutionnalisation d'une réalité alternative sur laquelle les faits n'ont plus de prise...
    Plongée stupéfiante au coeur des logiques de radicalisation des régimes autoritaires, cette comparaison aiguisée entre l'Iran, la Russie et la Turquie de ce début de xxie siècle est un puissant avertissement pour nos démocraties qui doutent d'elles-mêmes.

    Sur commande
  • Du Discours du?Caire, adressé en 2009 par Barack Obama à un «?monde musulman?» dont il présupposait l'unité, à la prolifération des «?dialogues interreligieux pour la paix?», la religion apparaît aujourd'hui comme centrale dans les relations internationales. Cette perception débouche sur des initiatives politiques présentées comme autant d'antidotes face aux troubles attribués au «?retour du religieux?» dans l'espace mondial.
    Pourtant, contrairement à ce que laisse entendre le mythe d'un système international sécularisé, les dieux n'ont jamais cessé d'être mêlés aux affaires du monde. En Europe même, où la souveraineté de l'État s'est formée contre l'autorité de l'Église, les relations entre religion et politique sont restées imbriquées. Dans le monde postcolonial, des mobilisations à dimension religieuse ont souvent formé un ressort de l'accès à l'indépendance et donc une condition de l'acquisition de la souveraineté.
    La longue ignorance de cette «?part des dieux?» a laissé place, à partir des années 90, à une surinterprétation du retour du religieux dans l'analyse des relations internationales. Le succès des représentations confessionnalisées du désordre mondial et des initiatives politiques qui s'en sont inspirées, souvent en réponse à différents avatars de la thèse du «?choc des civilisations?», a eu un effet auto-réalisateur?: elle a incité des acteurs qui échappaient jusqu'alors aux labels religieux à les mobiliser stratégiquement. C'est au prisme du terrain indonésien notamment que l'auteure étudie cette évolution, tout en s'attachant à montrer l'autonomie d'individus et de sociétés échappant aux assignations d'identités religieuses uniformisantes.

    Sur commande
  • Puissance globale ou acteur européen ? Référence culturelle mondiale ou nation oubliée ? Le rang de la France dans le monde, ainsi que sa marge de manoeuvre, posent aujourd'hui de nombreuses questions.
    Les bouleversements géopolitiques récents, comme la montée en puissance de l'Asie, le Brexit ou le développement de populismes illibéraux, impliquent la redéfinition de l'action extérieure de la France. Du couple franco-allemand à l'alliance atlantique, en passant par le rapport aux Suds marqué par l'héritage colonial, c'est toute la relation de la France à ses voisins plus ou moins proches qui est étudiée ici. Les instruments à sa disposition sont aussi passés au crible : l'outil diplomatique, la compétence militaire, bien sûr, mais aussi la promotion de son modèle laïc.
    Un livre pour mieux comprendre et penser le rôle international de la France, adapté aux temps qui viennent.

    Sur commande
  • Le principe d'intangibilité des frontières a été adopté par les chefs d'État africains en 1964, au moment des indépendances. Depuis, les États se sont appropriés cet héritage d'une période coloniale. Il est donc temps d'en finir avec le mythe de cicatrices coloniales, tracés artificiels qui seraient responsables des conflits actuels et du mal-développement. Les frontières d'Afrique sont bel et bien devenues des frontières africaines. Et quoique parfois encore imprécises ou sources d'insécurité, elles fonctionnent néanmoins comme une ressource et comme autant d'interfaces utilisées par les réseaux marchands, acteurs d'une mondialisation par le bas.

    Sur commande
  • Depuis le début du XXIe siècle, les opérations extérieures de la France (opex), c'est-à-dire les interventions de ses forces armées à l'étranger, se sont multipliées. Des milliers de soldats sont aujourd'hui déployés sur plusieurs théâtres extérieurs, notamment au Sahel et au Levant. Alors que ces opérations doivent faire face à des défis croissants dans une période d'intensification et de diversification des menaces, cet ouvrage fait le point sur le cadre d'intervention des opex et tire quelques leçons de retours d'expérience. Croisant des regards militaires et civils, théoriques et pratiques, dans une approche globale et pluridisciplinaire (histoire, droit, science politique, sociologie), il permet de mieux saisir cette dimension importante et pourtant méconnue de la politique étrangère de la France.

    Sur commande
  • De Paris à Téhéran, d'Alger à Santiago ou de Bagdad à Port-au-Prince?: tout au long de l'année 2019, ces villes ont été le théâtre de manifestations populaires qui ont toutes replacé le social au centre du jeu international, laissant la politique dans l'impuissance. En 2020, la circulation d'un virus mortifère, transmis par des millions d'interactions sociales, défiait tous les gouvernements de la planète. Alors que le social semblait naguère régi par le politique, les deux instances semblent avoir aujourd'hui échangé leurs attributs. Les relations internationales sont devenues inter-sociales.
    L'arène internationale ne se limite plus à une simple juxtaposition d'États mais est sous l'emprise d'un tissu social qui conditionne de plus en plus l'action des dirigeants. C'est l'analyse de cette conquête sociale de l'international qui est au centre de ce livre. Car les conflits actuels ne sont plus dominés par le choc des armées, mais alimentés par des phénomènes de souffrance sociale comme la pauvreté, l'insécurité alimentaire, les rivalités communautaires. Et derrière ces mouvements populaires, les entrepreneurs d'opinion, médias, réseaux sociaux, lanceurs d'alertes, acteurs privés en tous genres remodèlent les relations internationales à leur gré...
    Les relations inter-sociales conduisent à une nouvelle lecture du monde et de ses enjeux, elles inspirent l'urgence de nouvelles politiques étrangères et de nouvelles diplomaties.

    Sur commande
  • La diffusion rapide du virus SARS-CoV2 nous a récemment rappelé la fonction protectrice de la frontière. Mais au-delà de cette situation pandémique, comment interpréter le retour des frontières constaté depuis quelques années ? Contrairement à ce que l'on croit souvent, cette réaffirmation des frontières, quand elles ne sont pas réduites à des murs mais envisagées en tant que limites, est une bonne nouvelle. Car une frontière a une histoire, c'est une institution issue de conflits et de traités, de négociations et de décisions. Abolir les frontières, c'est faire disparaître les États. Or, un monde sans frontières est un monde barbare, ce que l'horreur daechite nous avait rappelé.

    Sur commande
  • La Mongolie est principalement connue en Europe pour les conquêtes du plus illustre de ses empereurs, Gengis khan, ou pour la survivance d'un nomadisme pastoral. Ces deux éléments expliquent l'attrait d'un nombre grandissant de touristes en quête d'exotisme et d'authenticité, et suscitent une production littéraire variée, notamment de nombreux récits de voyage. Ce pays, qui a connu des bouleversements importants au cours des dernières décennies, reste pourtant méconnu en France, et ailleurs dans le monde. Une étude consacrée aux évolutions politiques, économiques et stratégiques s'imposait.
    La Mongolie se distingue par quatre caractéristiques majeures?: la centralité du secteur minier, l'héritage du socialisme, l'enclavement géographique, et le nomadisme pastoral. Ces éléments ont été au coeur des mutations de ce pays après sa révolution démocratique de l'hiver 1989-1990. Après avoir été le second pays au monde à adopter un mode de développement socialiste, la Mongolie a embrassé la démocratie et le capitalisme lors d'un processus de transition non-violent, exposant le pays à des défis économiques, sociaux et identitaires importants.
    À quoi ressemble donc la Mongolie d'aujourd'hui?? Quelle est l'articulation entre les dynamiques économiques et politiques de ce pays asiatique richement doté en matières premières?? Quels sont les grands enjeux géopolitiques auxquels font face les autorités?? Quelle nouvelle stratégie de sécurité ont-elles élaborée face à leurs deux voisins géants, la Chine et la Russie?? Dressant le portrait de cette «?nouvelle?» Mongolie, Antoine Maire nous introduit à son parcours original et complexe, loin des clichés parfois véhiculés sur ce pays.

    Sur commande
  • La diplomatie française, plus qu'une simple donnée des relations internationales, est un ensemble de pratiques. Au sein des ambassades et des directions du Quai d'Orsay, des hommes et des femmes sont les acteurs de la politique étrangère française, et les représentants de la France à l'étranger.
    Après une enquête de trois ans menée au sein des institutions et auprès des agents, Christian Lequesne nous ouvre la « boîte » du Quai d'Orsay, et nous en décrypte ses codes et ses pratiques. Ni monographie détaillée des différents services du ministère des Affaires étrangères, ni série d'anecdotes croustillantes sur ses dysfonctionnements, cet ouvrage est une plongée dans le quotidien des diplomates.
    Carrière des agents, héroïsation de la fonction, rapport au pouvoir politique, vie en ambassade, rôle du « dire », lieux d'influence : voici quelques-uns des aspects de la diplomatie en pratique évoqués dans cette Ethnographie du Quai d'Orsay, afin de donner à voir la fabrique de la politique étrangère de la France.

    Sur commande
  • «?Gouverner, c'est prévoir.?» Mais comment prévoir l'avenir du monde du xxie?siècle?? Un monde aussi incertain, instable, indéchiffrable. Un monde marqué par une multiplication des acteurs et des crises, une redistribution de la puissance, une incertitude stratégique, une ivresse de l'immédiat. En un mot, un monde imprévisible?! L'exercice ne relève-t-il pas de la quadrature du cercle??
    Prévoir quoi et prévoir quand?? La prévision, envisagée dans sa dimension objective et scientifique, peut-elle penser l'impensable, réduire l'incertitude, dissiper le brouillard du présent pour éclairer la décision politique de demain?? Anticiper la crise pour mieux la préparer, à la lumière de la pandémie du coronavirus??
    Diplomates, économistes, acteurs du renseignement, universitaires, chercheurs, experts?: du croisement de leurs expériences, nous pouvons tirer quelques enseignements afin d'imaginer les linéaments d'un projet de prévision raisonnable pour le XXIe?siècle.
    Un projet ambitieux pour dépasser un certain conformisme de la pensée stratégique.

    Sur commande
  • Qu'est-ce que la puissance en ce début de XXIe siècle ? C'est à une exploration des transformations de ce concept central du système international que nous convie cet ouvrage. Il en examine les fondements, en dégage les règles, révèle cette « grammaire de la puissance » qui, par ses constantes comme par ses formes nouvelles, gouvernera sa redistribution.
    Croisant les regards, ceux de l'économie, de la démographie, du droit, de la géographie, de la philosophie politique, La puissance au XXIe siècle offre une clef de lecture de l'ordre du monde et de sa recomposition continue. La mondialisation, l'innovation, la prolifération, à la faveur de la révolution numérique, des logiques de réseaux, la montée en force, voire l'apparition, de nouveaux acteurs ont érodé le monopole des États, qui ont cependant su reprendre la main.

    Sur commande
  • Fatwâs et politique

    Stéphane Valter

    • Cnrs
    • 27 Août 2020

    Souvent réduite à la proclamation d'anathèmes, tel l'appel au meurtre brutal lancé en 1989 par l'âyatollâh Khomeini contre l'auteur des Versets sataniques, Salman Rushdie, une fatwâ se présente pourtant, dès son origine, comme un simple avis juridique en droit islamique, qui vise non pas tant à contraindre qu'à éclairer le croyant. Les fatwâs traitent ainsi de multiples questions, d'abord religieuses, mais aussi bien économiques et sociales, et forment un ensemble gigantesque qui se confond avec la vie sociale et politique des pays musulmans.
    Précisant d'abord la perspective historique nécessaire à leur compréhension, en rappelant leur origine scripturaire dans le Coran, ainsi que les procédures, la typologie et le contexte de promulgation des fatwâs, Stéphane Valter explore les transformations des usages liés à leur production et à leur diffusion dans le monde moderne. Il consacre ainsi une partie de son analyse à l'influence majeure et très conservatrice de l'idéologie wahhâbite et au contrôle religieux exercé par le régime saoudien. Dans un dernier volet passionnant, l'auteur consacre ses réflexions sur les fatwâs en rapport à de grandes questions contemporaines?: la guerre (Syrie), la sexualité (excision) et le sport (football).

    Sur commande
  • "Dans un monde où tout circule librement, le droit à la mobilité des êtres humains ne va pas de soi. Il y a urgence à définir un droit international des migrants. C'est à ce prix que les mouvements migratoires ne seront plus considérés comme une menace par les uns et une utopie par les autres, mais enfin comme la clé d'un développement plus équitable.".
    C.W.W.

  • Tout en ayant son identité propre, la science politique s'enrichit en permanence de ses relations avec les autres disciplines. Preuve de son universalité, nombre de ses objets ont été appréhendés par l'anthropologie. Réciproquement, le décentrement anthropologique est l'occasion de revenir aux questions les plus essentielles des sociétés humaines.
    Ce livre s'attache à l'apport de dix concepts-clés appartenant à l'oeuvre de dix anthropologues : Geertz (la description), Douglas (l'institution), Leach (la structure), Sahlins (la culture), Godelier (l'imaginaire), Lévi-Strauss (l'échange), Van Gennep (le rite), Balandier (le changement), Clastres (le pouvoir), Girard (la violence).
    Cette démarche originale entend enrichir l'étude de la science politique en encourageant un réflexe d'ouverture vers l'anthropologie, et, plus généralement, vers d'autres sciences sociales.

    Sur commande
  • L'annexion de la Crimée par la Russie, son intervention en Syrie, l'affaire Skripal ont propulsé Moscou sur le devant de la scène. Elles ont aussi contribué à bouleverser le système international et le rôle que la Russie joue en son sein.
    Du fait de sa politique, la Russie a perdu l'Ukraine et fragmenté l'espace postsoviétique qu'elle considère comme sa sphère d'influence, elle s'est aliénée une bonne partie de l'Occident, elle s'est engagée dans un incertain virage vers l'Asie, etc. Près de vingt ans après l'arrivée au pouvoir de Vladimir Poutine, ces événements relancent les interrogations sur les objectifs poursuivis par la Russie. Quels sont les facteurs qui déterminent ses actions extérieures ? Quelle est sa capacité à se remettre des bouleversements qu'elle a connus depuis 1991 ?
    Cet ouvrage se penche sur ces questions en accordant une attention particulière aux perceptions et aux représentations. Il explore la vision que la Russie a de l'étranger en la confrontant à la réalité de la place qu'elle tient sur la scène internationale ainsi qu'aux regards portés sur elle par le monde extérieur. En croisant ces différents regards, il a pour but de contribuer à la compréhension de la trajectoire russe.

    Sur commande
  • Depuis l'élection de Trump, le monde a changé. L'arrivée à la tête des États-Unis de ce magnat de l'immobilier a bouleversé les équilibres mondiaux et entériné le recul des relations internationales, à tel point qu'il pourrait être irréversible. L'abandon du leadership qu'avaient exercé tous ses prédécesseurs sans aucune exception a créé les conditions propices à des situations extraordinairement préoccupantes et menaçantes pour l'ordre mondial : fin du multilatéralisme, durcissement des frontières, compétition commerciale exacerbée, réarmement généralisé, fragilisation des grands traités mondiaux, ébranlement de la démocratie et de ses institutions, etc.
    L'ensemble de l'architecture du système international repose sur la mise en oeuvre d'une diplomatie américaine engagée et soutenue. Un monde qui en serait exempt deviendrait instable. La présidence Trump, dit-on souvent, est atypique. Sur de nombreux plans, à l'évidence, elle constitue un tournant dans l'histoire. Mais qu'en est-il des effets de cette politique à l'échelle internationale ?

    Sur commande
  • Le Japon entretient avec la notion de puissance une relation complexe. Archipel, il inscrit dans sa Constitution de 1946 l'interdiction du maintien d'un potentiel de guerre, ce qui l'arrime durablement au camp occidental dont il a besoin pour assurer sa sécurité. Pourtant, la diplomatie japonaise a toujours réussi à jouir d'une relative autonomie, en partie grâce au miracle économique qu'a connu ce pays.
    Dès la fin du XIXe siècle en effet, le Japon fait le pari de la modernité jusqu'à devenir la deuxième puissance économique mondiale. Mais en ce début de XXIe siècle, alors qu'il dispose d'un capital sympathie unique au monde, par le biais de sa culture, les défis sont nombreux. Comment préserver la croissance économique dans un contexte de déclin démographique ? Comment forcer la Corée du Nord à renoncer à son programme nucléaire ? Comment contenir la puissance maritime chinoise ? Comment réagir face à une administration américaine protectionniste et un régime chinois supposément libre-échangiste ?
    Cet ouvrage offre un panorama du rayonnement du Japon dans le monde et de ses limites. Abordant d'abord les paramètres intérieurs de la puissance japonaise (aspects politiques, économiques et sociaux), l'ouvrage se focalise ensuite sur les défis sécuritaires (nature des menaces régionales) et les réponses apportées (alliance nippo-américaine, relation Japon-Union européenne), pour se concentrer enfin sur les instruments multilatéraux de la diplomatie de puissance japonaise.

    Sur commande
  • La Chine dans le monde

    ,

    • Cnrs
    • 22 Février 2018

    Aujourd'hui, les initiatives internationales de la Chine se multiplient et se diversifient : la Chine investit dans les infrastructures de transport ou de télécommunication à l'étranger, maintient ses revendications territoriales et maritimes, ouvre de nouvelles bases militaires, crée de nouvelles institutions multilatérales, renforce son réseau de médias en langues étrangères...

    Xi Jinping a définitivement tourné la page de l'approche « profil bas » de la politique étrangère mise en place par Deng Xiaoping au lendemain de la révolution culturelle, dont l'objectif premier était de sortir le pays de la pauvreté. Si le développement économique demeure une priorité de la diplomatie chinoise - face aux écarts de développement persistant au sein du territoire national et au ralentissement de la croissance -, d'autres enjeux préoccupent également Pékin aujourd'hui : l'approvisionnement en énergie et matières premières, la protection des ressortissants chinois à l'étranger ou encore la lutte contre le terrorisme.

    Huit des meilleurs spécialistes francophones de la Chine se sont réunis pour analyser chacun de ces enjeux et la manière dont la Chine y répond actuellement. Les nouvelles initiatives internationales de la Chine constituent-elles uniquement une réponse à ces enjeux, ou sont-elles également motivées par d'autres objectifs ? Cet ouvrage pose en définitive une question essentielle : quelles sont les ambitions de la politique étrangère chinoise ? Sa lecture permet de mieux comprendre la façon dont la Chine perçoit le monde, et surtout, le rôle qu'elle souhaite y jouer.

    Sur commande
  • Alors qu'il existe plusieurs atlas de l'Égypte ancienne, aucun atlas de l'Égypte contemporaine n'avait encore été publié. Cet ouvrage vient donc combler un vide, en offrant au grand public un panorama illustré de l'Égypte au début du XXIe siècle.
    Réunissant les contributions d'une cinquantaine de chercheur.e.s, il présente, sous une forme cartographiée et vulgarisée, les faits saillants et les enjeux de l'Égypte actuelle en matière politique, géopolitique, économique, démographique, sociale, environnementale et culturelle. Il s'appuie, à cette fin, sur des ressources documentaires inédites : les cartes notamment, qui exploitent les résultats du recensement officiel égyptien de 2017, offrent une version actualisée du territoire.
    Pour mieux connaître et comprendre l'Égypte d'aujourd'hui.

    Sur commande
  • La France dispose d'un arsenal de 300 têtes nucléaires. Cela fait d'elle le troisième possesseur mondial, loin derrière les États-Unis et la Russie. L'arme nucléaire constitue un élément essentiel de sa grandeur et de sa défense. Pourtant, elle n'a pas vocation à être employée et n'est aujourd'hui dirigée contre personne. Arme paradoxale, elle repose sur un principe, celui de la dissuasion : on la possède pour ne pas avoir à l'utiliser.
    Comme elle renvoie à un imaginaire de destruction globale, l'arme nucléaire pose des problèmes éthiques évidents. Pour la rendre acceptable, la France l'érige en arme strictement défensive. Mais quel est son avenir dans un contexte international incertain et dangereux ?
    Développement du programme nucléaire français, défis présents, entre prolifération et contrôle, modernisation des arsenaux, interdiction éventuelle : voici quelques-uns des thèmes abordés dans cet ouvrage rassemblant les meilleurs spécialistes.

    Sur commande
  • Volet essentiel de l'activité diplomatique, la négociation internationale donne lieu à de nombreuses publications théoriques. Mais pour mieux l'appréhender encore, n'est-il pas nécessaire de savoir ce qui se passe quand les portes se referment derrière les diplomates ?

    Ce livre donne la parole aux acteurs de différentes négociations : une fonctionnaire internationale française de l'ONU (Thérèse Gastaut) et dix diplomates français (Jacques Andréani, Paul Dahan, Alain Dejammet, Bernard Dorin, Michel Foucher, Maxime Lefebvre, François Nicoullaud, Gabriel Robin, Pierre Vimont, Henry Zipper de Fabiani) nous relatent le déroulement d'une négociation internationale, bilatérale ou multilatérale (ONU, Conférence du désarmement, Union européenne, OSCE, OTAN.) à laquelle ils ont participé. Sécurité en Europe, accord franco-américain relatif aux spoliations de la Seconde Guerre mondiale, nucléaire iranien. : ces diplomates nous font bénéficier de leur témoignage direct, de leur expérience singulière.

    Sur commande
  • Après avoir théorisé et imposé l'expression " national-populisme " dans le champ intellectuel à l'orée des années 1980, Pierre-André Taguieff revient, 30 ans plus tard, sur les mutations de ce concept et s'interroge sur son devenir à l'heure de la mondialisation et des bouleversements socio-économiques contemporains. Le nouveau national-populisme désigne aujourd'hui aussi bien les droites radicales européennes que les régimes autoritaires latino-américains ou certaines théocraties islamistes. Un " style " politique arc-bouté sur des principes communs : valorisation des particularismes identitaires, défense du " peuple " contre les " élites ", dénonciation du multiculturalisme, refus de la globalisation... Les nouveaux visages du populisme hantent la démocratie et profitent des formidables ressources de la Toile pour se développer. Une poussée inquiétante que Pierre-André Taguieff appelle à combattre par un retour assumé aux grands principes du pacte républicain.

    Sur commande
  • Depuis le début des années 2000, l'orpaillage illégal est massivement présent en Guyane et se montre, malgré un impressionnant dispositif de lutte, remarquablement résilient. Pour tenter de juguler le phénomène et ses désastreuses conséquences environnementales, un partenariat original a été noué entre le géographe François-Michel Le Tourneau, spécialiste de l'Amazonie, et les Forces armées de Guyane, dans le but d'étudier le monde parallèle des garimpeiros, ces chercheurs d'or. Mais comment gagner leur confiance?? Comment s'enquérir de leurs pratiques illégales?? Il faut faire preuve d'une honnêteté et d'une transparence sans failles, afficher immédiatement l'objectif, prouver que l'on connaît le terrain, et y revenir sans cesse.
    Voici, quatre ans plus tard, le résultat de cette enquête inédite. Après avoir brossé un panorama de l'histoire et de la géographie de l'or en Amazonie, et fait un tour d'horizon des techniques d'extraction et des voies de commercialisation, l'auteur dresse le portrait de ces chercheurs d'or?: qui sont-ils?? d'où viennent-ils?? Quels sont les principes qui régissent leur société parallèle et comment se déroule leur vie dans la forêt??
    Ce livre nous entraîne au coeur de la Guyane, peuplé non pas seulement de jaguars ou de tapirs, mais aussi de garimpeiros, patrons de chantiers ou simples ouvriers, de colporteurs et colporteuses, d'épiciers, de cantinières, de logisticiens, de bistrotiers, de prostituées ou encore de missionnaires évangéliques...

    Sur commande
  • Quelle est l'importance de la menace du phénomène désigné comme terroriste ? La confusion véhiculée par les médias n'aide guère à la comprendre. La perception partagée par les opinions publiques occidentales est que l'islamisme militant, sous sa forme djihadiste, constitue la menace majeure de notre époque. Cette perception fait-elle sens ? En prêtant moins d'attention à ce qui fait sensation qu'aux lames de fond, cet essai cherche à souligner que le djihadisme ne modifie guère le statu-quo mondial si on le compare aux États qui, comme la Chine, influent sur les rapports de force à tous les niveaux.

    Sur commande
empty